Les Musicales 41 - 2024

Le conseil départemental de Loir-et-Cher vous propose un week-end en musique avec des musiciens de premier plan et de la danse sur grand écran.

Avec ces trois soirées consacrées à la musique et à la danse, Les Musicales 41 confirment leur place de rendez-vous incontournable de la rentrée en proposant une programmation riche d’artistes aux talents rares et à l’excellence artistique. 

Réservez vos places !
  • Alexander Malofeev
    Vendredi 27 septembre à 19 h 30 - Halles aux Grains, Blois.
    Piano classique
    Tarif spécial 2 concerts  (Alexander Malofeev + Trio Jacky Terrasson) : 37 € - 33 € (abonné) 
    1 concert : 22 € - 18 € (abonné) - 12 € (jeune)  - 8 € (réduit) 
    Réservation en ligne : cliquez ici
  • Trio Jacky Terrasson
    Samedi 28 septembre à 20 h 30 - Halle aux Grains à Blois
    Jazz
    Tarif spécial 2 concerts  (Alexander Malofeev + Trio Jacky Terrasson) : 37 € - 33 € (abonné) 
    1 concert : 22 € - 18 € (abonné) - 12 € (jeune)  - 8 € (réduit) 
    Réservation en ligne : cliquez ici

  • Maurice Béjart - ballet
    Dimanche 29 septembre à 17 h 30 - Le Minotaure - 3e volume à Vendôme
    Projection
    Entrée gratuite
    Réservation en ligne à partir du 11 septembre


ALEXANDER MALOFEEV 

RÉCITAL PIANO

Programme :

  • Schubert: Three Piano Pieces (Drei Klavierstücke), D 946
  • Frédéric Chopin : Andante spianato et Grande Polonaise brillante pour piano et orchestre, Op. 22 
  • Rachmaninoff: Morceaux de fantaisie, Op.3
  • Scriabin: 4 Preludes, Op.22 ; Fantasie, Op.28

Un virtuose précoce 

Né à Moscou en 2001, le pianiste Alexander Malofeev s'est fait connaître sur la scène internationale en remportant en 2014 le Concours international Tchaïkovski pour jeunes musiciens - il n'avait alors que 13 ans. Il s'est imposé depuis comme l'un des meilleurs pianistes de sa génération, jouant sous la direction des meilleurs chefs et avec les orchestres les plus réputés et de prestigieux festivals (en France : La Roque d’Anthéron, La Folle Journée de Nantes)

Vendredi 27 septembre à 19 h 30 - Halle aux Grains à Blois
RÉSERVATION EN LIGNE : cliquez ici

 


JACKY TERRASSON TRIO

JAZZ

Le plus voyageur des pianistes de jazz est “un pianiste du bonheur”

Télérama

Il fait partie de ces musiciens jubilatoires, capables de transporter leur public vers l’euphorie. Né à Berlin en 1965, d’une mère américaine et d’un père français, Jacky Tarrasson débute le piano à l’âge de 5 ans et étudie le jazz notamment avec Jeff Gardner. En 1993, il remporte le prestigieux concours Thelonious Monk et part en tournée avec Betty Carter. Fondant sous ses doigts les inventions et les couleurs des plus grands pianistes d’hier et d’aujourd’hui, il a créé son propre style, tout en subtilité, fraîcheur, aisance et désir de réinventer, encore et toujours.

Avec ses deux complices et virtuoses, ils ont créé ce concert à couper le souffle, ramenant le jazz à son essence même. Le jazz dans ce qu’il y a de plus pur, de plus évident, de plus beau : le jazz dans l’instant, le jazz qui se crée au fil des notes.

Samedi 28 septembre à 20 h 30 - Halle aux Grains à Blois
RÉSERVATION EN LIGNE :cliquez ici

Avant-scène à 19h30, avec la classe de Jazz du Conservatoire à rayonnement départemental de Blois-Agglopolys.

 


BÉJART - BALLETS

SOIRÉE HOMMAGE À MAURICE BEJART

Projection des représentations du 19 et 25 mai 2023
Opéra national de Paris / Opéra Bastille

Programme composé de trois ballets de Maurice Béjart : 

  • L'Oiseau de feu, 
  • Le Chant du compagnon errant
  • Boléro

RÉSERVATION EN LIGNE : ici à partir du 9 septembre

Le compagnonnage de Maurice Béjart avec l’Opéra national de Paris aura duré plus de quarante ans et offert au répertoire de l’institution plus d’une vingtaine de pièces.

À travers ce programme, dédié au chorégraphe disparu il y a quinze ans, le Ballet de l’Opéra présente trois œuvres créées dans les années 1970 et qui brillent d’une même intensité chorégraphique et musicale. 

L’Oiseau de feu, imaginé pour les danseurs de la Compagnie, est une ode à la jeunesse sur une puissante partition de Stravinsky dont le chorégraphe s’empare pour en extraire la quintessence. De jeunes « partisans » rechargent leur ardeur et leur énergie à la source de vie représentée par l’Oiseau de feu.

Écrit pour deux danseurs  masculins, Le Chant du compagnon errant est une œuvre intimiste sur un cycle de lieder de Mahler qui laisser percevoir toute la rigueur et la grâce du langage de Béjart.

Enfin, le mythique Boléro épouse la partition éponyme de Ravel. Entouré de danseurs, seul sur une table, l’interprète principal – danseur ou danseuse – se laisse transporter par les rythmes envoûtants dans une danse érotique et hypnotique comme un vibrant appel à la vie.


Une coproduction Opéra national de Paris et Telmondis, avec la participation de France Télévisions, le soutien du CNC et de la Fondation Orange, mécène des retransmissions audiovisuelles de l’Opéra national de Paris. 

Réalisatrice Louise Narboni   

Durée 1 heure


L’OISEAU DE FEU
• Chorégraphie :Maurice Béjart
Musique : « L’Oiseau de feu » – Suite pour orchestre 1919 - Igor Stravinsky
Décors et costumes : Joëlle Roustan - Roger Bernard

Distribution : L’Oiseau de feu : Mathieu Ganio, Danseur Étoile / L’Oiseau Phénix : Florimond Lorieux / Les Premières Danseuses, Les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris

LE CHANT DU COMPAGNON ERRANT
Chorégraphie : Maurice Béjart
• Musique :« Le Chant du Compagnon Errant » - Lieder Eines Fahrenden Gesellen - Gustav Mahler
Costumes :Joëlle Roustan, Roger Bernard 

Distribution : Homme Rouge : Audric Bezard, Premier Danseur / Homme BleuFlorent Melac / BarytonSamuel Hasselhorn

BOLÉRO
• Chorégraphie, décors et costumes Maurice Béjart
MusiqueMaurice Ravel
LumièresDominique Roman
Distribution : Soliste Amandine Albisson, DanseuseÉtoile / Les Premières Danseuses, Les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris

Orchestre de l’Opéra national de Paris 
Direction musicalePatrick Lange